^^

Réchauffement climatique en France






Depuis 1950

Le graphe ci-dessous représente l'écart à la normale de la température moyenne de 22 stations. Une station par région économique. La normale est tout simplement la moyenne d'au-moins 30 années observations.

L' évolution est incontestable !

Les 10 années les plus chaudes ont été toutes enregistrées depuis 1989 ! A savoir: 2003, 1994, 2006, 2000, 2002, 1999, 1997, 1990, 1989 et 1995. Presque la quasi-totalité des années, depuis 1988, ont été plus chaudes que la normale à l'exception de 1991, 1993 et 1996. Durant les 10 dernières années, aucune année a été plus froide que la normale !

Parmi les 10 années les plus froides, aucune ne s'est produite depuis 1986. Les 10 années les plus froides sont: 1963, 1956, 1962, 1980, 1985, 1965, 1972, 1978, 1954, 1968.

MFTM

Depuis 1900

Il faut attendre le milieu du 19ème siècle pour que la France se dote d'un véritable réseau de mesures. Les données sont alors centralisées depuis la création du Bureau Central Météorologique en 1878.

Pour déceler une évolution climatique, une série de données suffisamment longue est nécessaire : en général, de plus de 50 ans, le siècle étant une période de référence. En ce début de 21ème siècle, on dispose à présent de suffisamment de données pour établir une tendance climatique du 20ème siècle.

Pour être comparables, les conditions de mesures doivent être identiques au cours du temps. C'est l'objectif de l'homogénéisation des données. Les données brutes sont en effet rarement comparables : des différences entre les appareils de mesure, des changements au cours du temps, des déplacements de postes, des modifications dans son environnement... sont autant de facteurs masquant le signal, de ruptures que le climatologue s'efforce de supprimer.

Par exemple,

Si l'on considère les données de températures maximales de la région de Pau. On consterait en ce qui concerne les températures maximales brutes que la tendance aurait été celle du refroidissement au cours du XXe siècle !! Ce qui est faux.

graph_pau1

Source: Météo-France-CNRS

Alors que si l'on considère les données homogénéisées, la tendance est au réchauffement. Il a été de 0,7°C au cours du siècle précédent dans la région de Pau pour les températures maximales.

graph_pau2

Source: Météo-France-CNRS

 

A l' échelle de la France sur 70 séries ont été homogéneisées. Sur la période 1901-2000, on peut établir les tendances suivantes:

Un réchauffement net des températures minimales, plus marqué à l’ouest (plus de 1.2°C) qu ’à l’est (entre 0.6 et 0.8°C). Le gradient Est-Ouest pour les températures minimales pourrait être dû à une modification de la nébulosité nocturne différenciée selon la distance aux côtes atlantiques. Voir la carte ci-dessous:

tn

Les températures maximales se sont moins réchauffées : pratiquement pas sur le nord du pays et de l ’ordre de 1°C au sud.(voir la carte ci-dessous)

tx

Combinant ces deux signaux, il est naturel de constater que c'est sur le Sud-Ouest du territoire que le réchauffement est plus marqué. (voir la carte ci-dessous)

tm

Evolution par station depuis 1900

Dans la carte ci-dessous cliquez sur une ville, pour connaître l'évolution de la température moyenne annuelle de 1901 à 2000 (Source des images: CNRS/Météo-France).

On pourra remarquer que le réchauffement se manifeste aussi bien en zone urbaine qu'en zone rurale (Ouessant, Arbois).

tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900 tm1900