^^

Réchauffement climatique dans le Sud-Ouest






Vagues de chaleur et réchauffement estival dans le sud-ouest de la France

Définitions d'une vague de chaleur et d' une canicule.

Tout d'abord, vouloir définir très précisément ce qu'est une vague de chaleur ou une canicule reste très subjectif. Il n'y a pas de définition objective dans ce domaine. En climatologie, il n'existe donc pas de définition précise sur la notion de « vague de chaleur ». La définition proposée par l'Organisation Météorologique Mondiale (O.M.M) est la suivante : « une vague de chaleur est un réchauffement important de l'air, ou une invasion d'air très chaud sur un vaste territoire, généralement de quelques jours à quelques semaines ».

Cela reste bien vague. Une telle imprécision provient en particulier du fait que chaque région est caractérisée par des valeurs extrêmes de température qui lui sont propres.

La définition d'une vague de chaleur varie d'un pays à l'autre:

-en Belgique par exemple: une période d'au moins cinq jours consécutifs avec une température de 25°C ou plus et comprenant au moins trois jours avec 30°C ou plus.

-Les britanniques définissent une vague de chaleur à partir d'une augmentation de la température de 4°C au-dessus de la moyenne trentenale du lieu et du mois.

-L'Institut royal de météorologie des Pays-Bas définit une vague de chaleur comme une période d'au moins cinq jours consécutifs pendant lesquels la température atteint 25°C de minimale et 30°C de maximale pendant au moins trois jours

-Les météorologistes français définissent une vague de chaleur comme une période pendant laquelle la température maximale dépasse le seuil de 30,0°C.Cette dernière définition sera retenue pour la suite de cette étude.

"Aucune définition consensuelle de la « canicule » n'est actuellement disponible ; ce phénomène peut être défini comme le maintien de « fortes » températures pendant plus de 48 heures. La température minimale nocturne élevée semble être un facteur de risque important car ne permettant pas un repos nocturne réparateur. Avant le 15 juin ou après le 15 août, les journées chaudes ne méritent que très rarement le qualificatif de « canicule » car les nuits sont alors suffisamment longues pour que la température s'abaisse bien avant le retour de l'aube " Source: Météo-France

Seuils de vigilance

En 2005, dans le sud-ouest les seuils de vigilance tourne autour de 20 à 21°C pour les minimales et de 34 à 36°C pour les maximales. Théoriquement, ces seuils, suivants les départements, doivent être franchies durant trois jours consécutifs afin que la vigilance orange canicule soit activé.

seuil

Pour la Gironde, s'il l'on prend comme référence la station de Bordeaux-Mérignac. A plus ou moins 1/2°C près, ces seuils de vigilance canicule sont, statistiquement, rarement atteints sur 3 jours consécutifs ! Depuis 1945, il n' y a eu seulement que 3 périodes:

Pour la Charente, s'il l'on prend comme référence la station de Cognac. A plus ou moins 1/2°C près, ces seuils de vigilance canicule sont, statistiquement, très rarement atteints sur 3 jours consécutifs ! Depuis 1946, il n' y a eu seulement qu' une seule et unique période:

En considérant que, dans le sud-ouest, les seuils sont voisins autour de 20°C pour les minimales et de 35°C pour les maximales. On peut s' interrogez afin de savoir quels sont les évolutions constatés sur une cinquante d'années de ces seuils.

Depuis qu' il existe des relevés, on constate une augmentation significative du nombre de nuit tropicale ( température minimale supérieure ou égale à 20,0°C),et une augmentation plus modéré du nombre de jour avec très forte chaleur ( température maximale supérieure ou égale à 35,0°C).

Évolution du nombre de nuit tropicale

En considérant 5 stations, dans les 1956 à 1969, il y avait en moyenne 1 à 2 nuit tropicale par an. Depuis les années 1990, le nombre a été multiplié par 4 pour atteindre 6 cas par an environ !!

tr

Par stations

Pour la région de Bordeaux, on constate une véritable explosion depuis 1990 ! Cela est dû aux causes biens connues du réchauffement (anthropiques et naturelles) et aussi à l' urbanisation de l' agglomération.

tr

 

tr

tr

tr

tr

Évolution du nombre de jour avec très forte chaleur ou forte canicule (plus de 35°C)

En considérant toujours 5 stations, dans les 1950 à 1969, il y avait en moyenne moins d'un jour par an avec très forte chaleur . Depuis les années 1990, le nombre a été multiplié par 3 pour atteindre 1 à 2 jours par an environ.

txso

tx

tx

tx

tx

tx

En tenant compte du réchauffement prévu et des évolutions constatés, on peut supposer que dans l' avenir que le seuils de vigilance, de 2005, seraient plus souvent atteints. D' autant plus, que selon les chercheurs, l'été 2003 sera considéré comme normal d'ici la fin du siècle !!! A voir d'ici quelques années...

Classement des vagues de chaleur

Comme déjà précisé plus haut, une vague de chaleur est l' ensemble de jours consécutifs avec une température maximale supérieure ou égale à 30,0°C. Afin de caractériser et de comparer les vagues de chaleur, ce classement va tenir compte aussi des températures minimales.

quelques définitions avant d'aller plus loin

Le poids de la vague de chaleur est la somme:

-de ses degrés-jours quotidiens sur la maximale, la base étant ici de 30°. Le nombre de degré-jours sur la maximale (DJx) ainsi défini d’un jour j est obtenu en ôtant 30° à la maximale de ce jour j.

-de ses degrés-jours quotidiens sur la minimale, la base étant ici de 20°. Le nombre de degré-jours sur la minimale (DJn) ainsi défini d’un jour j est obtenu en ôtant 20° à la minimale de ce jour j. Si la température minimale est inférieure à 20,0°C le degré jour sur la minimale sera égale à zéro.

Un exemple pour comprendre les termes théoriques plus haut:

Exemple 1:

A Bordeaux-Mérignac du 26 au 28 juillet 2005 on eu les températures suivantes

Jours Températures minimales Températures maximales
26/7/2005 17,3 32,8
27/7/2005 22,8 36,8
28/7/2005 22,3 30,3

Les degrés jours correspondants pour ces paramètres sont:

Jours Degrés sur la température minimale (DJn) Degrés sur la température maximale (DJx)
26/7/2005 0 2,8
27/7/2005 2,8 6,8
28/7/2005 2,3 0,3

Le poids, P, total de cette vague de chaleur est le somme des degrés jours sur les minimales et maximales

Soit: P=(0+2,8+2,3)+(2,8+6,8+0,3)

P=15,0°C

Comparaisons des principales vagues de chaleur dans le sud-ouest

Dans le graphe ci-dessous les vagues de chaleur ayant eu un poids supérieure ou égale à 18,0°C ont été retenues. Le diamètre des bulles est proportionnel au poids de la vague de chaleur : plus les bulles sont petites plus le poids de la vague de chaleur est faible et vice versa.

Les bulles vertes correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids inférieure à 20°C;

Les jaunes correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids compris entre 20 et 30°C;

les oranges correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids compris entre un poids compris entre 30 et 40°C;

et les rouges supérieures à 40°C.

 

Dans le graphe ci-dessous les vagues de chaleur ayant eu un poids supérieure ou égale à 18,0°C ont été retenues. Le diamètre des bulles est proportionnel au poids de la vague de chaleur : plus les bulles sont petites plus le poids de la vague de chaleur est faible et vice versa.

Les bulles vertes correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids inférieure à 20°C;

Les jaunes correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids compris entre 20 et 30°C;

les oranges correspondent aux vagues de chaleur ayant un poids compris entre un poids compris entre 30 et 40°C;

et les rouges supérieures à 40°C.

tx

tx

 

 

 

Aussi bien à Bordeaux que à Cognac, l' évolution est la même depuis 1946.Les vagues de chaleur les plus importantes(avec un poids d'au-moins 18 °C), se sont produites essentiellement depuis 1990 !!!!!

Sur les 10 vagues de chaleur les plus remarquables depuis 1946:

Dans d'autres stations du sud-ouest, de la France il est en de même:

-pour Toulouse, sur les 10 plus importantes 5 se sont produites depuis 1990

-pour La Rochelle , sur les 10 plus importantes 6 se sont produites depuis 1990

-pour Biarritz, sur les 10 plus importantes 6 se sont produites depuis 1990

Bien que non abordés, ces constations sont peu différentes sur d'autres stations françaises.

Toulouse (depuis 1947):

Périodes Poids total (en °C) Intensité (en °C/J) Durée ( en Jours)
Du 1er au 14 août 2003 135,5 9,7 14
Du 21 juillet au 4 août 1947 87,8 5,9 15
Du 12 juillet au 27 juillet 2006 84,6 5,3 16
Du 17 au 27 juillet 1990 57,7 4,1 12
Du 24 au 30 août 1991 39,2 >5,6 7
Du 5 au 8 juillet 1982 34,3 8,6 4
Du 6 au 11 août 1998 30,4 5,1 6
Du 16 au 23 juillet 1989 30,4 3,8 8
Du 27 juin au 05 juillet 1976 29,1 3,6 8
Du 14 au 22 juillet 1983 22,8 2,5 9

La Rochelle (depuis 1947):

Périodes Poids total (en °C) Intensité (en °C/J) Durée ( en Jours)
Du 19 au 29 août 1955 38,5 3,5 11
Du 13 au 19 juillet 2006 36,0 5,1 7
Du 18 au 26 juillet 1990 37,7 4,2 9
Du 8 au 15 juillet 1983 27,3 3,4 8
Du 7 au 10 août 2003 25,5 6,4 4
Du 2 au 5 août 2003 24,2 6,0 4
Du 25 au 29 août 1991 19,8 4,0 5
Du 1er au 03 août 1990 19,5 6,5 3
Du 05 au 08 juillet 1982 19,2 4,8 4
Du 24 au 26 juin 1976 18,8 6,3 3
Du 26 au 27 juillet 1947 14,5 7,3 2
Du 16 au 20 juillet 1989 8,7 1,7 5

Biarritz (depuis 1956):

Périodes
Poids total (en °C)
Intensité (en °C/J)
Durée ( en Jours)
Du 15 au 20 juillet 2006 21,3 4,3 5
Du 2 au 5 juillet 1957 20,8 5,2 4
Du 20 au 22 juillet 1989 19,8 6,6 3
Du 29 juin au 1er juillet 1968 19,7 6,6 3
Du 2 au 4 août 1975 16,7 5,6 3
Du 3 au 4 août 2003 16,4 8,2 2
Du 7 au 8 juillet 1982 15,8 7,9 2
Du 7 au 9 août 1998 14,5 4,8 3
Du 16 au 19 juin 2000 13,6 3,4 4
Du 20 au 21 juin 2003 12,9 6,5 2
Du 28 au 29 août 1961 11,2 5,6 1
Du 8 au 9 août 2003 10,7 5,4 2
Du 15 au 17 sept 1987 10,0 3,3 3
Du 23 au 25 sept 1983 9,3 3,1 3
Du 10 au 12 août 1973 9,2 3,1 3
Du 15 au 17 sept 1961 9,0 3 3
Du 23 au 25 juillet 1990 7,0 2,3 3
Du 1 au 3 juillet 1976 5,6 1,9 3

Réchauffement estival

Les étés de ses 50 dernières années se sont nettement réchauffés dans le sud-ouest.

Sur les 5 stations d' études ( Biarritz, Bordeaux, Cognac, La Rochelle, Toulouse) et sur la période 1956-2005:

Le réchauffement a atteint autour de 2°C en 50 ans !

Sur les trente dernières années, le réchauffement s'est considérablement accéléré pour atteindre une hausse 0,73°C par décennie ! Jusqu' où cela va t-il aller ?

L' été le plus froid a été celui de 1956, le plus chaud a été celui de 2003.

tm

txx

tn

Classement des 10 étés les plus chauds:

Étés Température moyenne estivale
2003 23,4°C
1976 21,4°C
2005 21,2°C
1995 21,2°C
1994 21,2°C
1983 21,1°C
1989 21,0°C
1990 20,9°C
2004 20,8°C
1999 20,8°C

Sur les 10 étés les plus 8 ont établis depuis 1990 dont 4 en moins de 10 ans !

Classement des 10 étés les plus froids:

Étés Température moyenne estivale
1956 17,6°C
1972 17,7°C
1977 17,9°C
1965 18,1°C
1978 18,3°C
1980 18,3°C
1966 18,4°C
1963 18,4°C
1958 18,6°C
1968 18,8°C

Aucun été froid n' a été enregistré depuis 1980.....soit un peu plus de 25 ans maintenant. Ce qui commence a être remarquable.

Évolution de la température moyenne par décennie:

Etés-Périodes- Température moyenne estivale
1956-1965 18,9°C
1966-1975 19,2°C
1976-1985 19,4°C
1986-1995 20,3°C
1996-2005 20,8°C

Episodes avec environ ou plus de 40°C sous-abri dans le sud-ouest

Cette liste est non exhaustive et ne tient pas compte des valeurs antérieures à 1945 car parfois les mesures ne sont pas homogènes avec celles d' aujourd'hui.

1945: Au plus chaud 42°C à Villefranche de Rouerge (Aveyron) au mois de juin.

1947: De nombreux coups de chauds intenses sont survenus au cours de cette année des mois de mars à octobre. La période du 21 juillet au 4 août 1947 a été la plus remarquable. Les températures ont parfois dépassées les 40°C avec au plus chaud dans le sud-ouest: 42,5°C à Mont de Marsan; +42,0°C à Bergerac; +41,0°C à Agen; +40,8°C à Poitiers; +40,2°C à Toulouse; +39.9°C à Pau; +39.6°C à Cognac; +39.0°C à La Rochelle; +38.6°C à Bordeaux/Mérignac etc...

1949: Le mois de juillet 1949 est particulièrement chaud. Le 12 des valeurs à plus de 40°C sont observés dans le sud-ouest et l'ouest du pays : 42.0°C à Bergerac; 40.6°C à Agen; 40.1°C à Cognac; 40.4°C au Sémaphore du Cap Ferret et "seulement" 38.3°C à Bordeaux-Mérignac

1950: les derniers jours du mois de juin sont brûlants. On releva le 29: 40.2°C à Mont de Marsan; 39.8°C à Toulouse-Blagnac, 38.9°C à St Girons et 38.8°C à Agen.

1968: Une vague de chaleur très brève mais très intense se produit entre le 30 juin et le 1er juillet. On releva au plus au chaud : 43.0°C à Léon en Landes; 40.0°C au Cap-Ferret et à Cazaux en Gironde; 38.7°C à Biarritz-Anglet; et 37.6°C à Bordeaux.

1982: Un épisode très intense et de courte durée se produit le 8 juillet. On releva: 40.8°C à Dax; 40.4°C à Mont de Marsan; 40.2°C à Toulouse, 40.2°C à Port Sainte Foy en Dordogne; 39.8°C à Cazaux, 39.0°C à La Rochelle.

1983: Le mois de juillet a été remarquablement chaud sur toute la France et c'est surtout la dernière décade qui a été particulièrement chaude avec au plus chaud: 40.0°C à Montauban, 40.1°C à Toulouse; 40.8°C à Albi et 42.0°C au poste climatologique d' Auch le 30 juillet.

1987: Une brève mais intense vague de chaleur autour du 15 août en région Midi-Pyrénées: 40.7°C à Albi et 40.0°C à Montauban le 16

1998: 40.7°C à Gourdon le 19/7

2003: La barre des 40°C a été franchie durant à 3 reprises durant les 3 mois d' étés, c'est exceptionnellement rare ! En juin, on releva des pointes à plus de 40°C (40.7°C à Gourdon le 22 juin, et 41.5°C à Captieux en Gironde). En juillet le poste climatologique de Douzains, en Lot & Garonne, enregistra 40.1°C. Mais le pire survient au mois d'août 2003. Durant ce dernier mois, les 40°C ont été approchés ou dépassés à plusieurs reprises. On releva au plus chaud: 43.9°C à Saint Géry (Lot); 43.5°C à Cambo les Bains (64); 43.5°C à Villefranche de Lauragais (Hte Garonne); 43.2°C à Donnezac en Gironde; 43.0°C aux Eyzies, à Tayac, et Serres (Dordogne); 43.0°C à Castres (Tarn); 42.2°C à Lacanau (33); 42.0°C à Cazaux (33); 41.8°C à Gourdon (Lot); 41.4°C à Mont de Marsan et Albi; 41.3°C à Lège Cap Ferret ; 41.1°C à Bergerac et Dax; 40.9°C à Agen; 40.7°C à Bordeaux, Toulouse et Biscarosse; etc... etc...L' été 2003 est le plus chaud jamais enregistré. L' épisode caniculaire d'août 2003 avec celui aussi de 1947 constituent les références en terme de chaleur dans le sud-ouest.

2004: Un très bref épisode de chaleur se produit le 1er août. On enregistre : 40°C à Captieux en Gironde; 39.5°C à Mt de Marsan; 39.0°C à Pau.

2005: Le mois de juin est particulièrement chaud. Maximum de 39.6°C à Donnezac (33) le 27.